La petite orpheline Cro-Magnon recueillie par une tribu Neandertal a fait bien du chemin depuis Le Clan de l'Ours des Cavernes, le premier tome de ses aventures publié il y a maintenant trente ans. Ayla vient de mettre au monde une petite fille prénommée Jonayla, et a été peu à peu adoptée par les membres de la Neuvième Caverne, le clan de son compagnon Jondalar. A tel point que la Zelandoni, guérisseuse et chef spirituel de la Neuvième Caverne, la choisit pour lui succéder un jour.
Pour parvenir à cette fonction, Ayla suit pendant plusieurs mois la grande prêtresse. Son initiation passe notamment par la visite des nombreuses grottes ornées de la région, l'occasion pour l'apprentie Zelandoni de découvrir des sites magnifiquement décorés, dont elle apprend à comprendre le sens. Cette formation, jalonnée de rites de passage, n'a rien d'une promenade de santé, et Ayla devra franchir bien des obstacles avant de devenir Zelandoni. Saura-t-elle trouver un équilibre entre ses obligations de jeune mère et d'épouse et les exigences de son apprentissage ? L'amour de Jondalar et d'Ayla résistera-t-il à tant d'épreuves ?

Biographie de l'auteur
En 1977, alors âgée de quarante ans, l'Américaine Jean Auel décide de quitter son emploi, un poste à responsabilité dans une entreprise d'électronique. En attendant d'obtenir un travail plus stimulant, cette mère de cinq enfants se met à écrire une nouvelle consacrée à une femme de la préhistoire. Ainsi naît Ayla, l'héroïne des " Enfants de la Terre ", une formidable saga préhistorique qui s'est à ce jour vendue à plus de 45 millions d'exemplaires à travers le monde.

Et voilà donc le très attendu (et dernier?) tome six de la série LES ENFANTS DE LA TERRE, Je crois bien qu'il s'est écoulé une dizaine d'année entre le précédent : LES REFUGES DE PIERRE et celui-ci. Il faut de la patience !
On retrouve donc avec plaisir Ayla et Jondalar accompagnés de leur petite fille, de Loup et des chevaux. Dans le précédent volume, les aventures trépidantes qu'avait connu la jeune femme et son nouveau compagnon avaient déjà laissé la place à une description minutieuse de la vie d'un peuple 30,000 ans avant notre ère. Le souffle épique des quatre premiers voyages avait disparu au profit d'une documentation d'une rare justesse (on imagine) de la vie rude mais finalement plutôt paisible des hommes et femmes de cette époque glaciaire.
Avec ce dernier tome, rien de neuf  ou presque ! Ayla, parfaitement adaptée au peuple des Zelandonii visite les cavernes de la tribu, et continu sa vie de guérisseuse exceptionnelle. Il faut dire qu'après avoir, dans les précédents livres de la série, dompté un lion des cavernes, apprivoisé un loup puis des chevaux sans oublier d'apprendre à chasser, avec une fronde puis un propulseur, on attendait presque dans les volumes suivants à ce qu'elle invente la roue, l'écriture et la poêle anti-adhésive !
Alors dans la première moitié du livre on est un peu déçu du manque de rebondissements. Pas de grands bouleversements en vue. Et puis, petit à petit, on tombe de nouveau sous le charme de ce récit qui nous fait vivre le quotidien des hommes préhistoriques. Plus un documentaire qu'un véritable roman, LE PAYS DES GROTTES SACRÉES est avare en péripéties mais nous apprend toujours plus sur le quotidien de ceux qui dessinaient les fantastiques fresques des grottes de Lascaux.
Je pense qu'il faut vraiment lire cette vaste saga en commençant par le premier tome : LE CLAN DE L'OURS DES CAVERNES et les trois suivants (LA VALLÉE DES CHEVAUX, LES CHASSEURS DE MAMMOUTHS et LE GRAND VOYAGE), livres riches en aventures diverses, pour apprécier la sérénité des deux derniers volumes.
En tout cas je vous recommande chaudement de vous plonger dans l'univers de Jean M. Auel qui reconstitue merveilleusement la vie des « Enfants de la Terre » : des hommes et femmes dont les préoccupations, peurs et jalousies étaient finalement peu différentes des nôtres.


Acheter ce livre chez Amazon